Meilleures Ventes

  • 1. 1984

    1984

    George Orwell

    Année 1984 en Océanie. 1984? C'est en tout cas ce qu'il semble à Winston, qui ne saurait toutefois en jurer. Le passé a été réinventé, et les événements les plus récents sont susceptibles d'être modifiés. Winston est lui-même chargé de récrire les archives qui contredisent le présent et les promesses de Big Brother. Grâce à une technologie de pointe, ce dernier sait tout, voit tout. Liberté est Servitude. Ignorance est Puissance. Telles sont les devises du régime. Pourtant Winston refuse de perdre espoir. Avec l'insoumise Julia, ils vont tenter d'intégrer la Fraternité, une organisation ayant pour but de renverser Big Brother. Mais celui-ci veille...

  • 2. Toujours plus, + = +

    " Je vous jure, il est bien, achetez-le ! "
    Parce que, depuis le lycée, Lena est une adepte du développement personnel, elle a souhaité faire de ce livre un guide pratique à destination des jeunes pour dire NON à la déprime, à la morosité et à la spirale du négatif ; OUI au positif, à la joie, à l'acceptation de soi et à la réussite. Un manuel pratique et militant, de bonne humeur et d'esprit positif, qu'elle résume elle-même sous cette formule : + = +

  • 3. Alma, le vent se lève

    1786. Le jour où son petit frère disparaît, Alma part sur ses traces, loin de sa famille et de la vallée d'Afrique qui les protégeait du reste du monde. Au même moment, dans le port de Lisbonne, Joseph Mars se glisse clandestinement à bord d'un navire de traite, La Douce Amélie. Il est à la recherche d'un immense trésor. Dans le tourbillon de l'Atlantique, entre l'Afrique, l'Europe et les Caraïbes, leurs quêtes et leurs destins les mènent irrésistiblement l'un vers l'autre.

  • 4. Ce qu'il faut de nuit

    C'est l'histoire d'un père qui élève seul ses deux fils. Les années passent, et les enfants grandissent. Ils choisissent ce qui a de l'importance à leurs yeux, ceux qu'ils sont en train de devenir. Ils agissent comme des hommes. Et pourtant, ce ne sont encore que des gosses. C'est une histoire de famille et de convictions, de choix et de sentiments ébranlés, une plongée dans le coeur de trois hommes. Laurent Petitmangin, dans ce premier roman fulgurant, dénoue avec une sensibilité et une finesse infinies le fil des destinées d'hommes en devenir.

  • 5. Géante

    Un gigantesque conte initiatique et féministe qui parle avec finesse de différence, d'amour, de liberté et de quête de l'idéal. À mettre entre toutes les mains !
    Elle était une fois Céleste, géante véritable, orpheline recueillie au coeur de la montagne, petite dernière d'une famille de six frères. Et quand vient le temps où chacun s'envole du cocon familial, Céleste veut elle aussi arpenter de nouveaux horizons. De la Vallée aux Marais en passant par Dorsodoro, elle découvrira l'hostilité créée par la différence, les injustices de la guerre ou de la religion mais aussi l'amour et pourquoi pas, au bout du chemin, la liberté d'être elle-même ?

  • 6. La tête hors de l'eau

    On dirait bien que je suis ton nouveau livre favori.
    Celui qui t'empêche de dormir la nuit,
    parce que tu veux tourner toutes mes pages.
    Tes doigts s'éternisant sur ma peau,
    comme pour t'assurer que tu n'y perdes pas ta place.

  • 7. La fabrique de la terreur

    " Cette nuit, il y aura des affrontements, il y aura des blessés et des morts. Il y aura la volonté farouche d'un peuple de mettre à bas ses dirigeants. "
    Janvier 2011 : après l'immolation de Mohamed Bouazizi, jeune marchand ambulant poussé au désespoir par la misère et l'arbitraire, le peuple tunisien se soulève et " dégage " Ben Ali. C'est le début des " printemps arabes ", et Vanessa Benlazar, grand reporter, est aux premières loges. Derrière la liesse populaire, la jeune Française pressent que cette révolution court le risque d'être noyautée par les islamistes, toujours prompts à profiter d'un vide du pouvoir. Bientôt, la chute de Khadafi, la guerre civile en Syrie et le chaos qui s'installe dans tout le Levant lui donnent raison : un nouveau groupe semble émerger peu à peu des décombres, venu d'Irak pour instaurer un califat dans la région ; un groupe dont la barbarie est sans limite, aux méthodes de recrutement insidieuses et modernes, et qui prône la haine de l'Occident.
    À Toulouse, justement, Laureline Fell, patronne de l'antenne locale de la DCRI tout juste créée par Sarkozy, s'intéresse à un certain Merah, soupçonné de liens avec des entreprises terroristes. Mais les récentes réformes du renseignement français ne lui facilitent pas la tâche. Quand le pire advient, Fell comprend que la France n'est pas armée pour affronter ce nouvel ennemi qui retourne ses propres enfants contre leur pays : d'autres jeunes sont prêts à rejoindre l'État islamique, autant de bombes à retardement que Laureline, avec l'aide de Vanessa, va tenter de désamorcer.
    Avec ce dernier tome, Frédéric Paulin clôt la trilogie Benlazar qui nous mènera de Tunis à Toulouse, de Lunel à Bengazi, dessinant la carte des nouveaux réseaux terroristes qui frapperont Paris en plein coeur au cours de l'année 2015.
    [Triologie Benlazar Grand prix de littérature policière 2020]
    La Guerre est une ruse, premier tome :
    --prix des lecteurs de Quai du polar
    --prix étoile d'or du parisien
    --prix du noir historique du festival de Blois
    --Grand Prix du roman noir du festival du film policier de Beaune 2019
    --Prix Marguerite-Puhl-Demange 2019
    Trilogie Benlazar :
    --Grand prix de littérature policière 2020

  • 8. Heureuse fin

    Heureuse fin

    Isaac Rosa

    Comme beaucoup de couples, Antonio et Ángela ont connu un amour hors du commun. Et comme beaucoup de couples, après treize ans de passion, ils ont fini par divorcer.
    Quand commence Heureuse fin, Antonio erre dans l'appartement conjugal vidé par les déménageurs. Les souvenirs affluent. C'est le point de départ d'un roman d'un genre particulier où tout, de la première rencontre à la séparation, est raconté à rebours.
    Tour à tour, Antonio et Ángela prennent la parole, et se livrent à une autopsie de leur vie commune : le mariage, les enfants, les problèmes d'argent, l'usure du temps... Seulement chacun a son point de vue sur les raisons de leur échec : leurs récits se complètent, se disjoignent, et parfois se contredisent. Les illusions de l'un se retrouvent ruinées par les attaques de l'autre, et vice-versa. L'amour est quelquefois une bataille où les coups les plus durs sont portés dans les mots.

  • 9. La mauvaise herbe

    Quand Jacobo se réveille d'un long coma, la police est légèrement embarrassée : il semblerait que le commanditaire des deux assassins qui ont tué sa femme et l'ont laissé pour mort ne soit autre que leur propre fille de 14 ans. Il faut reconnaître que les parents abusent. Comment peut-on quitter Madrid pour  vivre dans un "trou" privé d'Internet ? 
     Une ambiance aussi obsessive et claustrophobique que dans Monteperdido, dans un oppressant Far West andalou.

  • 10. Lait et miel ; milk and honey

    « Le premier livre de Rupi Kaur, lait et miel, est un recueil poétique que toutes les femmes devraient avoir sur leur table de nuit ou la table basse de leur salon. Accompagnés de ses propres dessins, ses poèmes, d'une honnêteté et d'une authenticité rares, se lisent comme les expériences collectives et quotidiennes d'une femme du XXIe siècle. » - Erin Spencer, Huffington Post US
    « L'écriture de Rupi Kaur dénote un talent artistique et une sagesse qu'on trouve chez les auteurs confirmés. » - Samira Sawlani, Media Diversified
    Auteure et artiste, Rupi Kaur vit à Toronto, au Canada. Elle a commencé à dessiner et à peindre à l'âge de 5 ans - un passe-temps hérité de sa mère. Immigrée indienne originaire du Pakistan, Rupi ne pouvait pas parler anglais avec les autres enfants à l'école. D'où son sentiment de solitude. Mais dès qu'elle a appris la langue, les livres sont devenus ses meilleurs amis. Elle a dessiné jusqu'à l'âge de 17 ans, puis s'est tournée davantage vers sa passion pour l'écriture et la mise en scène de son écriture, notamment à travers des lectures aux quatre coins du Canada.
    En novembre 2014, elle publiait à compte d'auteur son premier recueil de poésie, Milk and Honey. Rupi cherche avant tout à s'exprimer, que ce soit par la poésie ou d'autres moyens d'expression comme l'illustration, le design, la photographie, la vidéographie et la réalisation.
    Mais quoi qu'elle fasse, ses sujets de prédilection sont la féminité, l'amour, la perte, le traumatisme et la guérison.

  • 11. Santa muerte

    Santa muerte

    Gabino Iglesias

    • Sonatine
    • 20 Février 2020

    Santa Muerte, protegeme...Austin, Texas. Tu t'appelles Fernando, et tu es mexicain. Immigré clandestin. Profession ? Dealer. Un beau jour... Non, oublie " beau ". Un jour, donc, tu es enlevé par les membres d'un gang méchamment tatoués qui ont aussi capturé ton pote Nestor. Pas ton meilleur souvenir, ça : tu dois les regarder le torturer et lui trancher la tête. Le message est clair : ici, c'est chez eux.
    Fernando croit en Dieu, et en plein d'autres trucs. Fernando jure en espagnol, et hésite à affronter seul ses ennemis. Mais avec l'aide d'une prêtresse de la Santería, d'un Portoricain cinglé et d'un tueur à gages russe, là oui, il est prêt à déchaîner l'enfer !
    Écartelé entre deux pays, deux cultures, deux traditions, Fernando est un antihéros des temps modernes. Quand toutes les frontières se brouillent, seul un nouveau genre littéraire peut dessiner le paysage. Gabino Iglesias invente donc ici le barrio noir. Il y conjugue à merveille douleur et violence de l'exil, réalisme social et mysticisme survolté, mélancolie et humour dévastateur.

  • 12. Spy x family T.1

    Spy x family T.1

    Tatsuya Endo

    Kurobonus ! Des fonds d'écran inédits en cadeau dans le tome 1 pendant tout le mois de décembre !Sauvez le monde avec l'élite des agents (très) spéciaux : la famille Forger ! Une comédie d'espionnage pétillante ! Twilight, le plus grand espion du monde, doit pour sa nouvelle mission créer une famille de toutes pièces afin de pouvoir s'introduire dans la plus prestigieuse école de l'aristocratie. Totalement dépourvu d'expérience familiale, il va adopter une petite fille en ignorant qu'elle est télépathe, et s'associer à une jeune femme timide, sans se douter qu'elle est une redoutable tueuse à gages. Ce trio atypique va devoir composer pour passer inaperçu, tout en découvrant les vraies valeurs d'une famille unie et aimante.

  • 13. La transmission

    La transmission

    Eugène Ebode

    Juste avant de mourir, un homme fait promettre à son fils d'honorer sa dernière volonté. Ainsi débute pour l'adolescent une quête à travers le Cameroun. Tiraillé entre ses propres rêves et la mission qu'il doit accomplir, il lève peu à peu le voile sur un passé insoupçonné : celui d'un pays avide d'indépendance et d'un père épris de liberté.
    Mêlant suspense, ironie et amour, Eugène Ébodé nous raconte les contradictions et les désirs d'une Afrique de notre temps.

  • 14. Vanda

    Vanda

    Marion Brunet

    Personne ne connaît vraiment Vanda, cette fille un peu paumée qui vit seule avec son fils Noé dans un cabanon au bord de l'eau, en marge de la ville. Une dizaine d'année plus tôt elle se rêvait artiste, mais elle est devenue femme de ménage en hôpital psychiatrique. Entre Vanda et son gamin de six ans, qu'elle protège comme une louve, couve un amour fou qui exclut tout compromis. Alors quand Simon, le père de l'enfant, fait soudain irruption dans leur vie après sept ans d'absence, l'univers instable que Vanda s'est construit vacille. Et la rage qu'elle retient menace d'exploser.
    Grand Prix de Littérature policière pour L'été circulaire, Marion Brunet déploie tout son talent dans cette magnifique tragédie contemporaine qui mêle la violence sociale à la grâce d'une écriture sensible et poétique. Un poignant portrait de femme et de mère où l'intime rencontre la brutalité de notre société.

  • 15. Crocky

    Crocky

    Estelle Billon-Spagnol

    D'habitude Piouh n'a peur de rien. Mais quand il a peur c'est comme s'il avait peur de tout. Le noir silencieux / Le noir bruyant / Les respirations silencieuses / Les respirations étranges / L'ombre de Gisèle / L'ombre de l'armoire /L'ombre de lui-même / L'ombre de la mouche / Les mouches / Les mouches qui ressemblent à des guêpes / Les guêpes / Les piqûres de guêpes / Les morsures de tigre...
    Et bien sûr en premier, Piouh a peur du Crocky ! Car selon la légende, le Crocky aime remplir sa grotte intérieure de son pêché-mignon : le ragoût d'oiseau rond tout jaune à la sauce de grenouille péteuse accompagné de friture d'ailes de coccinelle...
    Alors, quand un Crocky pénètre dans le grand bois, c'est la panique. Le super secret n°27 de Papipiouh fonctionnera-t-il ? Et si, au fond, Piouh et Crocky n'étaient pas si différents qu'ils n'en ont l'air, et que l'arrivée de Crocky était une chance pour les habitants du grand bois ?

  • 16. Sauve qui peut, demain la santé

    Sauve qui peut, demain la santé

    Collectif

    • La volte
    • 17 Septembre 2020

    Entre futurs proches et galaxies à des années-lumière de notre XXIe siècle, Demain la santé explore la manière dont politiques de santé, technologies, marchandisation du soin transforment notre rapport au monde et donnent naissance à de nouveaux imaginaires, de nouveaux langages.
    Comment faire société quand le système de santé broie et exclut?? Peut-on rêver d'un accès aux soins universel et open source?? Et si l'insurrection était la voie vers la démocratie sanitaire, la seule réponse à la violence multidimensionnelle de nos gouvernants?? Et s'il s'agissait avant tout de réinventer notre rapport au vivant, d'aimer un nénufar ou un enfant-chat, de soigner des espèces extraterrestres déracinées, de redécouvrir, au détour d'une planète aseptisée, le lien qui se crée entre celui qui est soigné et celui qui soigne??
    Dans un monde en suspens, sur fond de crise écologique et démocratique, 15 nouvelles de science-fiction explorent les visages à venir ou oubliés du soin et de la santé, comme un nouveau souffle pour nous aider à tenir la distance et nous émanciper de la mécanique froide de la langue officielle.
    Un thème choisi en 2019, après celui du travail en 2017, pour évoquer les enjeux déjà très forts qui pèsent sur notre système de santé et que la pandémie de 2020 n'a fait hélas que mettre en exergue. À l'heure du confinement, de la distanciation sociale et de la nécessité de penser l'Après, Demain la santé ranime le souffle du combat et invite à repenser le lien qui nous attache à notre environnement intime, social et politique.

  • 17. Il est des hommes qui se perdront toujours

    L'espérance de vie de l'amour, c'est huit ans. Pour la haine, comptez plutôt vingt. La seule chose qui dure toujours, c'est l'enfance, quand elle s'est mal passée.

  • 18. Carmin t.1 ; le garçon au pied-sabot

    Carmin, pensionnaire à l'orphelinat Saint-Alliance, pensait finir sa vie dans les usines de Linn. Qui, en effet, voudrait adopter un garçon doté d'un sabot à la place du pied droit ?
    Alors, quand Gléphirina et Calphurnius Powell l'emmènent vivre dans leur demeure, le jeune orphelin n'en croit pas ses yeux. Aurait-il enfin droit, lui aussi, à la belle vie des riches habitants de Linn ?
    Malheureusement, son enthousiasme laisse bientôt place à une sourde inquiétude.
    Que cachent donc les Powell, collectionneurs d'animaux empaillés, dans le cabinet secret où ils passent leur journées ?
    Carmin serait-il, à cause de son pied-sabot, destiné à rejoindre leur collection ?
    Non, bien sûr, car on empaille pas les enfants...
    Mais Carmin est-il un simple enfant ?
    En vérité, il ne le sait pas lui-même.

  • 19. Il est juste que les forts soient frappés

    Lorsque Sarah rencontre Théo, c'est un choc amoureux. Elle, l'écorchée vive, la punkette qui ne s'autorisait ni le romantisme ni la légèreté, se plaisant à prédire que la Faucheuse la rappellerait avant ses 40 ans, va se laisser convaincre de son droit au bonheur par ce fou de Capra et de Fellini.
    Dans le tintamarre joyeux de leur jeunesse, de leurs amis et de leurs passions naît Simon. Puis, Sarah tombe enceinte d'une petite fille. Mais très vite, comme si leur bonheur avait provoqué la colère de l'univers, à l'euphorie de cette grossesse se substituent la peur et l'incertitude tandis que les médecins détectent à Sarah un cancer qui progresse à une vitesse alarmante. Chaque minute compte pour la sauver.
    Le couple se lance alors à corps perdu dans un long combat, refusant de sombrer dans le désespoir.
    Un récit d'une légèreté et d'une grâce bouleversantes, entre rire et larmes, dont on ressort empreint de gratitude devant la puissance redoutable du bonheur.

  • 20. Riposte

    Riposte

    David Albertyn

    Las Vegas. Antoine Deco, étoile montante de la boxe, s'apprête à affronter le favori Kolya Konytsin, réputé pour ses dix-sept victoires par K-O, dans l'arène d'un des plus grands casinos du Strip, le Reef. Une consécration pour cet ancien délinquant qui vient de purger une peine de prison. En ce jour décisif, le hasard réunit autour de lui trois amis qu'il avait perdu de vue depuis dix ans. Tyron, un ex-marine tout juste rentré d'Irak. Keenan, le flic déchu, contre qui le mouvement Black Lives Matter s'apprête à manifester après qu'il a tué un jeune Noir désarmé dans la rue. Et Naomi, la fille de la bande, qui a fini par épouser Keenan. L'horloge tourne. Dans quelques heures, le Tout-Vegas se précipitera au Reef pour assister au combat. Pour la première fois depuis dix ans, le quatuor sera de nouveau rassemblé. Ce soir il y aura de la sueur, du sang... et justice sera faite. Ils ne le savent pas encore, mais leur vie va basculer.
    Une plongée dans l'envers de Vegas sur fond d'argent sale, de violence policière et de conflits communautaires ou 24 heures sous haute tension.
    «  Riposte  est à recommander à qui veut ajouter à son confinement une bonne dose d'adrénaline, teintée de nostalgie. »  Le Télégramme
     
    «  Riposte, premier roman de David Albertyn, restera dans les mémoires. »  Le JDD
    «  Riposte distille son lot de scènes de calibres, de lames effilées et donc d'uppercuts et autres jabs. C'est solide. »  The Killer Inside Me
    «  Bien pensé, bien monté, bien raconté, très bien joué monsieur Albertyn... Assurément un nom à retenir.  »  NYCTALOPES
    «  Riposte, c'est 24 heures sous haute tension, une lecture addictive et un véritable uppercut reçu par le lecteur qui, non loin du KO, en redemande encore...  »  FROGGY'S DELIGHT
    «  Que c'est bon  ! Un vrai bon polar, qui revisite tous les «  clichés  », les grands classiques, et qui le fait avec classe, efficacité, rythme. Le pied.  »  Actu Du Noir
    À propos de l'auteur
    David Albertyn est né à Durban, en Afrique du Sud, en 1983. Il écrit depuis l'âge de six ans et le sport est, après l'écriture, sa seconde passion. Riposte  est son premier roman.

  • 21. Une saison douce

    Il pleuvait à torrents et personne, vraiment personne, n'était prêt à ouvrir sa porte, et surtout pas à ces individus. Oui, il y avait des Blancs parmi eux-les humanitaires qui les accompagnaient-mais ils étaient tout aussi étranges que les autres malheureux, mal fagotés et mal en point. Que venaient-ils faire, ces envahisseurs, dans notre petit village où il n'y avait plus de maire, plus d'école, où les trains ne passaient plus et où même nos enfants ne voulaient plus venir? Nous nous demandions comment les affronter, où les abriter puisqu'il le fallait. Eux aussi, les migrants, avaient l'air déboussolés. C'était pour ce coin perdu de Sardaigne, ce petit village délaissé, qu'ils avaient traversé, au péril de leur vie, la Méditerranée? C'était ça, l'Europe?

  • 22. Seins ; en quête d'une libération

    Les seins des femmes sont-ils le siège visible, désigné, ressenti du féminin ? Ils sont en tous cas au coeur de tensions à la fois intimes et sociales, voire politiques, enjeu de l'assignation des femmes à des normes immémoriales et lieu d'une émancipation revendiquée. Cet essai en dévoile les mille et un signaux à travers une enquête où les femmes livrent leur expérience vécue.
    Ronds, fermes et hauts, ni trop petits ni trop gros, à la fois sexy et nourriciers, les seins des femmes sont l'objet d'assignations, d'injonctions et de fantasmes innombrables. Or l'expérience de chacune et de chacun est bien loin de se conformer à ces idéaux. Ces standards sont donc fréquemment vécus comme un poison et les seins réels invisibilisé.
    Camille Froidevaux-Metterie a mené une enquête auprès de femmes de tous âges, qui déroulent le fil de leur existence au prisme de leurs seins : de leur apparition au port du soutien-gorge, de la séduction au plaisir sexuel, du poids des normes esthétiques à la transformation volontaire ou contrainte par la chirurgie, de l'allaitement à la maladie... Grands oubliés des luttes féministes, appartenant à la fois à la sphère intime et à la sphère sociale, les seins condensent le tout de l'expérience vécue du féminin contemporain, soit ce mixte paradoxal d'aliénation et de libération. Ce constat s'inscrit dans une dynamique puissante que l'autrice appelle " tournant génital du féminisme ", mouvement de réappropriation du corps des femmes dans ses dimensions les plus intimes : mieux connaître les organes génitaux et leur fonctionnement, lutter contre les violences sexistes et sexuelles, revendiquer l'accès à une sexualité libre et égalitaire placée sous le signe du consentement. Dans la pluralité de leurs formes et la liberté de leur condition, les seins participent de ce mouvement.
    Au cours de son enquête, l'autrice a réalisé des portraits des seins des femmes qui évoquent avec force en regard des verbatims et de l'analyse de cette " expérience vécue des seins ".

  • 23. La pierre jaune

    Un jour de forte pluie, Jack surgit à la Pierre Jaune, lieu-dit d'un village breton. Cet homme tatoué au strabisme prononcé rend visite à son nouvel ami membre des Jauniens, une communauté d'activistes. À 200 km de là survient un spectaculaire attentat contre l'usine nucléaire de la Hague. Pluies acides, radioactivité, la Bretagne compte parmi les zones à évacuer. Par entêtement, les Jauniens décident de rester sur leur presqu'île. Au nom d'un motif inavouable, Jack les imite. Une étrange survie débute.La Pierre Jaune est issue d'une hypothèse scientifique admise par l'État français : un attentat contre La Hague serait sept fois plus grave que Tchernobyl. Le personnage de Jack est inspiré de Mark Kennedy, le policier anglais qui a infiltré des milieux anarchistes notamment en France durant sept ans.

    Geoffrey Le Guilcher est journaliste independant, il collabore avec Le Monde, Mediapart, Le Canard enchaîné ou Les Jours. Il est l'auteur de trois ouvrages dont Steak Machine, un livre de narrative non fiction racontant son infiltration dans un abattoir industriel. La Pierre Jaune est son premier roman.

empty