L'Atalante

  • L'étrange virus Augure continue de faire des ravages chez les Krells, détruisant des collectifs et ravageant des planètes entières. Le Commandement allié est infiltré par l'ennemi. Quant aux terroristes de la Spirale noire, emmenés par le sinistre Maréchal, ils appellent de leurs voeux un mystérieux « Avènement » et se sont ligués avec les terribles Bribes qu'on croyait vaincus par Lazare. En jeu : l'extinction de toute vie organique.
    « Tout lecteur qui apprécie la lecture de space opera militaire ajoutera le nom de Sawyer, à juste titre, entre ceux de Campbell et Weber. » Les Chroniques de l'Imaginaire

  • Quelques années après la trilogie de « Lazare en guerre », on se croirait facilement en paix. Lazare lui-même a disparu, sa Légion de vétérans est dissoute et la lieutenante Keira Jenkins des SimOps, le département des missions suicides par procuration, hérite d'une équipe hétéroclite de bleubites au profil inquiétant. Bonjour, les Chacals. Il va bien falloir faire avec.
    D'abord sur l'avant-poste de Daktar, en opération prétendument « de reconnaissance ». Puis, par mesure disciplinaire, au fin fond du Maelstrm, avec obligation d'incorporer un nouvel équipier, le plus inattendu et le moins rassurant.
    Ensuite... ça se gâte au-delà de toute raison. Comment prévenir une conspiration diabolique destinée à déclencher une nouvelle guerre sans merci à travers la Galaxie ?

    /> Paria ouvre la nouvelle série de « La guerre sans fin ».

    « Les romans de Jamie Sawyer vont au-delà d'un simple récit plein de bastons, de testostérone et des claquements sourds de munitions en tout genre. En cela, il se rapproche de John Scalzi et du Vieil Homme et la guerre, en s'interrogeant sur la place de l'homme face à la guerre, au combat et à la mort. » - Albédo

  • Jenkins et ses Chacals, trahis par l'un des leurs, sont aux mains du commandant Kwan, un fou paranoïaque qui veut restaurer la grandeur du défunt Directoire asiatique.
    Quand Lazare reprend du service pour les libérer, on pourrait croire à une bonne nouvelle.
    Erreur, la situation est tout bonnement désespérée : les Krells infectés par un mystérieux virus attaquent les mondes humains, les aliens encore sains ne veulent plus entendre parler de coopération, et les terroristes de la Spirale noire ont infiltré le Haut Commandement allié.
    « Tout lecteur qui apprécie la lecture de space opera militaire ajoutera le nom de Sawyer, à juste titre, entre ceux de Campbell et Weber. » Les Chroniques de l'Imaginaire


  • CAPITAINE CONRAD HARRIS : DÉCÉDÉ

    Le voilà, le moment que je déteste. Me réveiller, c'est toujours pire que mourir.
    Et notre homme sait de quoi il parle ; il en a connu des missions suicides, incarné dans un « simulant », un clone aux capacités neurophysiologiques exceptionnelles. Ce n'est pas pour rien qu'on l'a surnommé Lazare, cet éternel ressuscité.
    Son équipe de SimOps et lui sont les soldats d'élite de l'Alliance, engagés dans la guerre impitoyable de l'humanité contre les Krells. À qui d'autre confier la mission « Clef-de-voûte » ? Elle les entraînera en territoire ennemi, vers une station de recherche secrète chargée d'étudier un mystérieux artefact qui n'est ni krell ni humain.
    Mais les meilleurs guerriers ne sont pas toujours préparés à ce qui les attend. Et Harris lui-même poursuit une autre quête qui le tourmente...

  • Arrête-moi si tu la connais, celle-là.
    Ça commence par une légende. Un type qu'on appelait Lazare.
    Le mec venait de la Terre. C'était un gosse de Detroit, né avec une balle entre les dents et un pistolet à la main. La vie lui avait botté le cul et la mort l'avait recraché...
    Deux ans après l'infernale mission de l'Artefact sur Hélios III, Conrad Harris et son équipe des SimOps repartent au charbon, encadrés cette fois par une flottille de l'Alliance. Il s'agit d'explorer un nouveau site des Bribes ; la technologie de ces mystérieux extraterrestres disparus pourrait donner la clé de la victoire dans la guerre contre les Krells.
    Et pour Conrad il y a plus : c'est là, dans cette région au coeur du Maelstrm, que le vaisseau de son épouse Elena s'est évanoui il y a maintenant huit ans.
    Mais attention, il y a les Krells, il y a le Directoire aussi, en conflit permanent avec l'Alliance, et la mission n'est pas à l'abri d'un ennemi infiltré...

  • L'opération Présage s'est achevée en déroute. La base de Cap-Liberté a été anéantie. Prise en étau entre les Krells et le Directoire asiatique, l'Alliance est désormais au bord de la débâcle.
    Restent le commandant Conrad Harris et sa Légion de Lazare, dans une mission de la dernière chance, sur les traces de l'Ariane, le vaisseau disparu dix ans plus tôt où avait embarqué sa compagne. Enjeu : mettre la main sur les vestiges des Bribes, cette antique espèce évanouie dans un lointain passé dont la technologie pourrait faire basculer le rapport des forces.
    Mais gare, les Légionnaires ne sont pas seuls sur le coup, l'espoir voisine avec la désillusion et, en dernier ressort, le mythe du Revenant n'en est peut-être pas un.

    Le Revenant conclut la trilogie « Lazare en guerre ».

    Quand Avatar et Aliens rencontrent Au coeur des ténèbres de Joseph Conrad, on obtient un roman de science-fiction remarquable. Grâce à son ambiance noire et désabusée, grâce à son rythme savamment étudié, à la psychologie finement développée de son personnage principal et à son côté prenant, parfois coup-de-poing. Bref, un excellent livre, alliant SF populaire « de divertissement » et SF « intelligente ». - Le culte d'Apophis

  • Taniya Coetzer, mécanicienne.
    C'est moi, ça. Venue sur la station de l'Alliance Cap-Liberté à bord du cargo Edison.
    Une mission de routine, me disait-on. J'espérais en profiter pour revoir ma mère et faire la paix avec elle.
    Et puis les choses ont mal tourné : un black-out sur une station spatiale, ce n'est jamais bon signe...
    Après, il a fallu se battre pour sauver sa peau.

    Dans la série « Lazare en guerre », ce court roman qui fait intermède prend place juste avant la fin de La Légion.

empty