Bruno Tertrais

  • Le choc démographique

    Bruno Tertrais

    Sommes-nous prêts au choc démographique qui s'annonce. ? Vieillissement rapide de la population mondiale, urbanisation effrénée, immigration toujours plus importante... Ce n'est pas seulement le profil de notre quotidien qui change, mais aussi les équilibres stratégiques. La Chine peut-elle devenir la première puissance mondiale alors qu'elle s'apprête à «. vieillir avant même d'être devenue riche. ». ? Les États-Unis passeront-ils au second rang alors qu'ils vont conserver leur dynamisme démographique. ? Le déclin de l'Europe est-il inéluctable. ? Y aura-t-il vraiment une «. ruée. » des jeunes Africains vers le Vieux Continent. ? C'est à ces questions que répond Bruno Tertrais, à rebours des fantasmes et sans démagogie. Tandis que la crainte de l'islam devient universelle et alimente la thèse d'un «. choc démographique des civilisations. », que l'Afrique et le Proche-Orient semblent soumis à une instabilité durable, il explique comment ces évolutions pourraient, paradoxalement, augurer d'un monde plus pacifique. La démographie est une affaire politique. : ce livre nous en donne les clés. Bruno Tertrais est politologue, directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique. Il a également publié aux éditions Odile Jacob Le Président et la Bombe (2016) et La Revanche de l'Histoire (nouvelle édition 2019)

  • Jamais le passé n'a été aussi présent. Dans notre monde prétendument sans mémoire, l'Histoire ne cesse d'être invoquée : la Russie annexe le lieu de son baptême, la Chine justifie ses droits sur son voisinage en se référant à des cartes antiques, la Turquie s'inspire de son passé impérial, la Hongrie octroie des passeports aux anciens sujets de l'Empire et, en Occident, les migrants sont vus comme les nouveaux Barbares. Pour Bruno Tertrais, le passé reconstruit, mythifié, se venge des fausses promesses du libéralisme et du socialisme. D'anciennes passions ressurgissent. Les peuples s'élèvent contre la dilution des identités dans le grand bain de la mondialisation. La religion du progrès a vécu, balayée par les nationalismes et le fanatisme. Or plus le passé est instrumentalisé, plus les risques de conflits augmentent. Un livre pour comprendre le monde qui nous attend. Bruno Tertrais est spécialiste de géopolitique, directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique. En 2011, il a reçu le prix Vauban pour l'ensemble de son oeuvre. En 2016, son ouvrage Le Président et la Bombe. Jupiter à l'Élysée, coécrit avec Jean Guisnel, a reçu le prix Brienne du livre géopolitique de l'année. 

  • Faire la guerre, maintenir la paix : les nouveaux enjeux militaires.

    France, États-Unis, Russie, Chine... Les grandes puissances font face à de nouvelles menaces et cherchent les meilleurs moyens de les combattre. Comment organisent-elles leurs forces et
    définissent-elles leur stratégie ?
    Cet atlas présente les théories militaires, mais s'appuie aussi sur de nombreux exemples régionaux :

    o La stratégie : principes, espaces et moyens de combat.
    o Les acteurs : États, organisations internationales, pirates, terroristes...
    o Les crises et tensions actuelles: Asie, Moyen-Orient, Afrique, Arctique.
    o l'avenir de la guerre: guerres du futur, nouvelles technologies, enjeux climatiques.

    Grâce à plus de 80 cartes et documents, l'atlas analyse ainsi un monde sous tension et l'éclaire sous l'angle des enjeux militaires et stratégiques.

  • Guerre « juste », guerre « totale », guerre « conventionnelle », « guérillas »... : si la guerre est une constante de l´histoire des hommes, elle n´en est pas moins en évolution perpétuelle. Aujourd´hui, alors que le nombre de conflits est en diminution, c´est pourtant le thème du « retour de la guerre » qui domine les débats. Et tandis que les armées occidentales ont recours à des moyens de très haute technologie, les modes les plus primitifs du combat restent en vigueur dans de nombreux pays en développement.
    Allant au-delà des idées reçues, cet ouvrage retrace les principales mutations de la guerre, examine les causes des conflits armés, en dresse le panorama contemporain. Il explicite les modes de régulation existants et s´interroge sur les formes de guerres à venir : y aura-t-il des « guerres de civilisation » ou des « guerres de ressources » ?

  • Pourquoi l'arme nucléaire semble-t-elle faire un retour dans les relations internationales ? Le risque de terrorisme nucléaire est-il réel ? Cet ouvrage décrit et analyse l'ensemble des problématiques associées à l'arme nucléaire. De la conception technique des armes jusqu'aux débats sur la dissuasion nucléaire, il propose des clefs essentielles pour une lecture géopolitique du nucléaire.  

  • Sir Michael Quinlan was one of the most distinguished European strategic thinkers of the recent decades, who passed away in March 2009. His influence on Western strategic thinking was profound. American, British and French analysts were asked to discuss some of the most important issues of our time, in particular on nuclear policy matters, in the light of Sir Michael's thinking. The resulting volume is a testimony of the enduring intellectual legacy of Michael Quinlan.

  • La guerre ne fait que commencer. La stratégie américaine mise en place après le 11 septembre ne cesse d'augmenter les risques qu'elle prétendait réduire. Elle a de fait enclenché un processus dont Washington seul ne détient plus la clé : la partie se joue désormais autant dans les faubourgs de Karachi que dans les bureaux du Pentagone.Le propos de Bruno Tertrais n'est pas de condamner l'Amérique, mais d'expliquer les mécanismes de cet engrenage qui entraîne les États-Unis dans une guerre sans fin. Parmi ses ressorts les plus profonds, l'affrontement des fondamentalismes qui ont germé simultanément au coeur du monde musulman et au coeur du monde occidental.

  • En 25 questions, cet ouvrage fait une synthèse de la menace nucléaire depuis les années 1960, période à laquelle de petits pays ont eu aussi accès à l'arme nucléaire.

  • « Au fond, aucun des modèles politiques contemporains ne s'est révélé particulièrement apte à gérer efficacement cette crise : ni les grandes démocraties ; ni les autocraties ou les dictatures ; et encore moins les populismes. » Bruno Tertrais

  • Comment ne pas être inquiet? Chaque jour, de mauvaises nouvelles sont assenées sur l'état de la planète, celui de notre civilisation ou sur notre santé. Et nous sommes abreuvés de prévisions catastrophistes. La population mondiale s'accroît trop vite; les ressources naturelles vont s'épuiser rapidement; le climat va se détériorer gravement ; les produits chimiques affectent notre santé ; le modèle capitaliste s'effondre ; le temps de la suprématie occidentale est terminé; les grandes épidémies vont revenir ; le djihadisme menace les fondements de notre civilisation; la prolifération des armes de destruction massive est incontrôlable... Sans compter que le terrorisme nucléaire n'est pas loin. Les gouvernements, les institutions internationales, les ONG et les experts ont tous une part de responsabilité dans cette politique de la peur, nombreux d'ailleurs sont ceux qui en bénéficient. Et si la planète allait bien mieux qu'on ne le croit ? Et si l'avenir de l'humanité était beaucoup moins sombre qu'on ne le dit ? Les prophètes de malheur ont beaucoup de succès, mais il s'avère qu'ils ont toujours eu tort. À l'encontre des idées reçues, Bruno Tertrais propose ici une autre lecture du monde, qui met l'accent sur des faits souvent ignorés et sur les incertitudes qui entachent les prévisions catastrophistes. En s'appuyant sur les dernières statistiques, en procédant à une analyse rigoureuse des faits et à un décryptage des études scientifiques les plus pointues, L'Apocalypse n'est pas pour demain met la compréhension des grands problèmes contemporains à la portée de tous. Ce livre est une véritable invitation à retrouver une vision plus sereine de nos sociétés et de leur avenir, et à croire au progrès au sens noble du terme - c'est-à-dire à l'amélioration de la condition humaine.

  • Il reste un peu plus d´un an pour désamorcer la bombe à retardement que constitue la crise iranienne.

    Faute de quoi, fin 2008 ou début 2009, l´un des deux scénarios suivants a toutes les chances de se réaliser : l´Iran sera parvenu au seuil de la fabrication de l´arme nucléaire, forçant les États-Unis ou Israël à intervenir militairement ; ou bien l´Iran aura effectivement décidé de se doter de la bombe - sans que la communauté internationale n´ait rien fait pour l´arrêter - et les règles de la géopolitique mondiale s´en trouveront alors bouleversées. Pourquoi ? Parce qu´à l´abri de l´arme nucléaire, l´Iran pourra agir à sa guise pour refonder la carte du Moyen-Orient et ainsi ouvrir de nouveaux conflits.
    Dans les deux cas, l´Iran serait au centre de la prochaine guerre !
    La crise iranienne est l´enjeu géopolitique central de notre temps. Elle conjugue tous les grands problèmes contemporains : l´islamisme radical, la réémergence politique du chiisme et le terrorisme révolutionnaire ; les guerres d´Irak et d´Afghanistan ; le conflit israélo-palestinien et l´évolution du Liban et de la Syrie ; la prolifération nucléaire, la dissuasion et les défenses antimissiles et encore la dépendance des pays occidentaux en hydrocarbures.
    Bref, quel que soit le scénario, l´évolution de la crise iranienne va influencer durablement l´état du monde, mais aussi, parce qu´elle met en jeu des questions très concrètes comme l´approvisionnement en pétrole et le risque terroriste, notre vie de tous les jours.

    Voilà pourquoi ce livre clair et pédagogique est essentiel : il explique et dévoile, sans détour, les terribles enjeux de cette crise.

  • Que contient donc la mallette nucléaire, cette petite valise noire que porte l'aide de camp qui accompagne partout le président de la République ? Comment, à chaque passation du pouvoir présidentiel, s'effectue le rituel le plus secret de la Ve République, la transmission des codes d'engagement de l'arme nucléaire ? Riche de nombreuses révélations historiques surprenantes, fourmillant de détails techniques inédits, ce livre nous fait pénétrer au coeur du pouvoir, là où la responsabilité du feu nucléaire façonne la politique française, à l'intérieur comme à l'extérieur. Depuis 1958, chacun des présidents qui se sont succédé a entretenu une relation intime à la « Bombe ». Passionné, converti, dubitatif, réformateur ou apaisé, mais jamais indifférent, le président français est « Jupiter à l'Élysée ». Est-il légitime pour la France de continuer à disposer de cette arme ? Que nous apporte-t-elle ? Ne s'agit-il pas d'un luxe à l'heure des restrictions budgétaires ? Aucune de ces questions ne doit demeurer taboue à l'heure où la France s'apprête à entamer un nouveau cycle de renouvellement de ses moyens nucléaires. Les deux spécialistes réunis ici ont puisé aux meilleures sources - archives nouvelles, entretiens personnels avec les acteurs et les témoins - pour livrer le panorama le plus complet de la dissuasion française et permettre ainsi aux citoyens de se forger un avis informé sur un sujet qui engage l'avenir de la nation. Jean Guisnel est journaliste. Bruno Tertrais est politologue, maître de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS). 

empty