Notes marginales et bénéfices du doute

À propos

En 1995, la France découvrait Testament à l'anglaise et l'humour parfaitement british de son auteur. Fin observateur de la société anglaise et maître dans l'art du roman, Jonathan Coe offrait alors aux lecteurs français une toute nouvelle perspective sur la littérature et la culture britanniques. Bien des années et de nombreux livres plus tard, il continue de nous éclairer sur le paysage qui l'entoure et celui qui anime son esprit. Entre un éloge des Voyages de Gulliver et les conséquences de la mort de Margaret Thatcher, de Hitchcock à Jacques Tati, en passant par le rôle de l'humour en politique, ce recueil retrace vingt ans de réflexions sur les arts et l'Angleterre. Articles de journaux, préfaces d'ouvrages, conférences universitaires, interviews constituent ainsi un voyage formidablement drôle et sensible à travers la littérature, la musique, le cinéma, la télévision et, surtout, à travers la mémoire d'un des auteurs les plus influents de ces dernières années.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782072586453

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    320 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    1 474 Ko

  • Distributeur

    Gallimard

  • Support principal

    ebook (ePub)

Jonathan Coe

Né en 1961, à Birmingham, en Angleterre, Jonathan Coe a fait ses études à Trinity Collège à Cambridge. Il a écrit des articles pour le Guardian, la London Review of Books, le Times Literary Supplement... Il a reçu 1e prix Femina Étranger en 1995 pour son quatrième roman, Testament à l'anglaise (Folio n° 2992) et le prix Médicis Étranger en 1998 pour La Maison du sommeil (Folio n° 3389). La femme de hasard est son premier roman.

empty